PERSPECTIVES


Drôme/ Tricastin : les deux tours de refroidissement seront démolies

Jean-Jacques Dreyer, directeur du site Orano Tricastin

Jean-Jacques Dreyer, directeur du site Orano Tricastin

Depuis leur cessation d’activité en 2012, les deux tours de refroidissement de l’ex-usine d’enrichissement Eurodif ne fument plus. Les structures de béton permettaient d’évacuer la vapeur d’eau issue des circuits de refroidissement. Leur usage est devenu obsolète avec la mise en route de l’unité de production George-Besse II. Celle-ci utilise la technologie d’ultra centrifugation. Nouveau patron du site Orano Tricastin, ex Areva, Jean-Jacques Dreyer promet que « les deux cheminées disparaîtront du paysage après le démantèlement d’Eurodif ». Un chantier de démolition qui pourrait s’avérer coûteux pour l’industriel du nucléaire.

Les deux tours de refroidissement de l’ex-usine.

Les deux tours de refroidissement de l’ex-usine.