SOCIAL


 

 


Gard / Pont-Saint-Esprit : Les pneus brûlent entre personnels et direction d’EDF

Entre direction d’EDF et personnels de l’unité de maintenance technique Vallée du Rhône

Entre direction d’EDF et personnels de l’unité de maintenance technique Vallée du Rhône

Entre direction d’EDF et personnels de l’unité de maintenance technique Vallée du Rhône située au chemin des sources à Pont-Saint-Esprit, -110 agents-, le dialogue se fait par palette et pneus brûlés interposés.

Piquet de grève

Une cinquantaine de personnels spiripontains du fournisseur d’électricité ont observé mercredi 10 et jeudi 11 mai 2017 un piquet de grève, entre pétards et brasero. Un débrayage pour protester contre le « projet construire ».

Frais de déplacement

Cette réforme engagée par la direction de l’opérateur public vise, officiellement, à mettre le paiement des indemnités complémentaires en conformité avec le barème de l’URSSAF en la matière. Ce qui se traduirait, selon les syndicats, par une baisse des frais de déplacement des agents de l’unité de maintenance technique. Une perspective qui n’enchante guère ces personnels et leurs représentants.

Mobilisation nationale

Délégué syndical, Julien Plancot dénonce « une réforme violente qui soustrait à peu près 30% de la rémunération liées au déplacement des agents ». Selon les syndicats, ce mouvement de grève nationale « touche 60 à 70% » des personnels des neuf sites de France dont celui de Pont-Saint-Esprit. Un premier débrayage avait déjà été effectué la semaine précédente sur le site drômois de Tricastin.

Une direction silencieuse

La réforme de la rémunération complémentaire concernerait 1500 agents répartis sur neuf sites en France dont celui de Pont-Saint-Esprit dans le Gard. Signalons, pour terminer que la direction d’EDF n’a pas souhaité répondre à nos sollicitations.